MENU
FREN
Logo Bio Europe
Nos Pâtes Bio selon vos Envies

 

Article : Biovence, des pâtes bio sans gluten faites en Provence

Extrait de l’article :

L’entreprise née de Lazzaretti est seule à proposer localement une gamme de produits à base de légumineuses. Après les réseaux spécialisées, elle va se développer en grande distribution.

Lazzaretti, c’est un nom qui parle à beaucoup d’Avignonnais. Cette maison fondée en 1936 par une famille venue d’Italie du nord a vendu longtemps sous cette marque des pâtes fraîches. Après avoir vécu un âge d’or, en fabriquant des pâtes fraîches et sèches dans les années 60 et 70, l’entreprise installée alors dans la zone de Fontcouverte, a décliné jusqu’à son rachat, en 2008.

Depuis son rachat par Julien Chabrol et Denis Lainé, tous deux directeurs généraux, et d’autres actionnaires parmi leurs parents, l’entreprise transformée en SAS a changé de nom pour passer de SAPA à Biovence et s’est tournée avec bonheur vers le bio et les pâtes sèches, développant son chiffre d’affaires en profitant de l’engouement pour les pâtes sans gluten. « Quand on est arrivé, raconte Julien Chabrol, il y avait un super savoir-faire, un beau produit, un potentiel et un outil déjà en place. »

De 20 à 100 % de bio
En 2008, l’entreprise ne fabriquait que des tagliatelles et des farfalle. « À l’époque, on faisait un peu moins de 20 % de bio, explique Julien Chabrol, alors que depuis trois-quatre ans, on en fait 100 %. » Ses repreneurs ont investi dans une ligne de fabrication de pâtes courtes, coquillettes ou torsades, et se sont engagés dans un processus de R & D sur les légumineuses. « On a conservé la marque Lazzaretti, dédiée au réseau spécialisé bio, ce qui nous a permis de nous développer et de nous tourner vers des recettes plus nutritionnelles, précise le directeur général. On a travaillé des céréales anciennes, des recettes à base de protéines végétales. »

Et Biovence, qui fait « partie des derniers résistants » (ils sont moins d’une dizaine à fabriquer des pâtes sèches en France) s’est tournée vers le sans gluten il y a quatre à cinq ans. Sans pouvoir apposer le logo « gluten free » car n’ayant pas encore de traçabilité dans son process et ses fournisseurs. « On a su conquérir des zones géographiques où la concurrence était présente », se réjouit Julien Chabrol. Notamment l’Italie… « On est les seuls à avoir développé ce processus de pâtes 100 % légumineuses », affirme-t-il. Que ce soit pois chiche, lentilles vertes ou corail, quinoa, riz ou encore sarrasin, les pâtes sèches ont trouvé leur public. « On amène des solutions, on est un peu laboratoire, on fait évoluer l’offre, ça permet d’observer le marché », estime M. Chabrol.

En supermarché
Il y a quatre ans, l’installation d’un atelier avec une ligne de fabrication dédiée au sans-gluten a permis de garantir la traçabilité « gluten free ». Poursuivant son développement, l’entreprise a déménagé à Saint-Andiol (Bouches-du-Rhône) en 2014, avant d’être à l’étroit et de trouver un point de chute à Entraigues-sur-la-Sorgue, en janvier dernier, dans un bâtiment de 7 000 m2. Les deux ateliers de Saint-Andiol et Fontcouverte (qui a fermé fin 2017) ont été réunis sur un même site.

Biovence, qui commence « à avoir un peu de poids dans le bio », cherche maintenant à croître dans la grande distribution. Si Lazzaretti est la marque connue dans les réseaux spécialisés (Biocoop, La Vie claire, etc.), la marque Les Moulins de Provence a été développée il y a trois-quatre ans pour la grande distribution. Actuellement, 10 % du chiffre d’affaires est réalisé dans les enseignes comme Leclerc, Intermarché ou carrefour. « L’objectif c’est d’arriver autour de 30 % », avance le directeur général. C’est un « marché demandeur » qui a « besoin de compléter son offre », que ce soit sous la marque Les Moulins de Provence ou sous leur propre marque. Biovence, du coup, a imaginé un nouveau packaging. Exit le paquet en matière cellophane translucide, place au paquet en carton, avec quelques éléments de communication comme l’origine des produits, la photo du producteur, etc.

Restera à se fabriquer une histoire, pour se rappeler au bon souvenir des aînés avignonnais qui ont connu Lazzaretti…

Lire la suite…

 

Pin It on Pinterest